[Fable] Au commencement il n’y avait rien…

Le Théâtre de La Criée et Radio Grenouille ont proposé aux internautes d’inventer une fable à partir de la phrase « L’oiseau qui avait enterré sa mère dans sa tête ». Nous en avons reçu sept que nous publions chaque jour. 

Vendredi 28 mars seront publiées les trois fables qui ont remporté le concours.

Au commencement il n’y avait rien.

Puis il y eu tout.
Puis le tout éclata en morceaux qui se diffusèrent dans l’univers et devinrent les étoiles, les planètes et à l’intérieur les roches, les mers, les plantes et les êtres vivants. Parmi ces morceaux il y eut l’oiseau.
L’oiseau eut un enfant, qui eut un enfant, qui eut un enfant, qui eut un enfant, qui eut deux enfants. L’un fut l’oiseau-plume et l’autre fut l’oiseau-poil.
Quand leur mère mourut, l’oiseau-plume pleura et dit « c’est ainsi ». L’oiseau poil pleura et dit « je ne veux pas te perdre ». Alors il enterra sa mère dans sa tête. Il devint si lourd qu’il s’écrasa au sol. Il ne pouvait plus voler. Sa mère lui dit pour le consoler : « merci mon fils, grâce à toi je suis éternel. Désormais, tu enfanterais dans ton giron, tu gareras ton bébé dans le creux de tes entrailles et moi, je me glisserai en lui. » ainsi l’oiseau-plume continua de pondre des œufs alors que l’oiseau-poil transmis son ancêtre dans son ventre.

Thierry Lassimouillas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s